C’est quoi l’économie positive ?

L’économie positive est basé sur des déclarations et des analyses pouvant être vérifiées et testées. Disons que nous parlons de l’équilibre du marché et des prix. L’économie positive utilise l’analyse objective dans l’étude de l’économie. La plupart des économistes examinent ce qui s’est passé et ce qui se passe actuellement dans une économie donnée pour fonder leurs prédictions pour l’avenir. Ce processus d’investigation est une économie positive. Inversement, une étude économique normative basera les prévisions futures sur des jugements de valeur.

Fondement de l’économie positive 

Si vous suivez une séquence chronologique, nous devons remonter à l’année 1891. John Neville Keynes a d’abord parlé des différences entre l’économie normative et l’économie positive. Puis, en 1947, Paul. Samuelson a publié un livre de la part de l’université de Harvard Press “Fondation des analyses écononmique”. Dans ce livre, il a qualifié les déclarations relevant de l’économie positive de “théorème significatif du point de vue opérationnel“. Plus tard, dans un livre intitulé “Essaies dans l’économie positive” publié en 1953, Milton Friedman a parlé de leur méthodologie.

Exemple de l’économie positive 

Vous conviendrez que sans exemples, l’économie n’est pas un sujet facile à gérer. Dans cette section, nous allons prendre quelques exemples d’économie positive et expliquerons pourquoi nous les appelons déclarations économiques positives.

Exemple 1

La loi de la demande, “Si les autres facteurs restent constants, si le prix augmente, la demande diminue. et si le prix diminue, la demande baisse. “C’est la loi de la demande?”. C’est un énoncé économique positif. Pourquoi? Parce qu’il dit que la demande augmentera ou diminuera si les prix chutent ou augmentent en proportion inverse, quand les autres facteurs restent constants. Ce n’est pas un avis. Ce n’est pas une description basée sur la valeur de ce qui pourrait être. Ce n’est même pas le jugement d’un expert déclarant le prix et la demande. C’est plutôt une déclaration descriptive qui peut être testée ou vérifiée.

Et cela peut être vrai ou faux. Mais si cela peut être vrai ou faux, pourquoi nous avons besoin de ce genre de déclarations? La raison est que nous avons besoin des faits avant de nous prononcer. Il est important de savoir “ce qui est” avant d’atteindre le stade de “ce qui devrait être”.

Exemple 2

Lorsque le gouvernement prélève plus de taxes sur le tabac, les gens commencent à fumer moins. Demandez à n’importe quel fumeur accro et vous verriez que cette affirmation n’est pas vraie du tout et c’est pourquoi c’est une affirmation économique positive. Habituellement, lorsque le gouvernement prélève d’énormes taxes sur le tabac, les gens cessent de fumer ou réduisent leur consommation. Ce n’est pas une opinion puisqu’il s’agit du fait (ou du contraire d’un fait).

À lire aussi  la théorie de Keynes dans l'economie

Et en conséquence, nous pouvons vérifier en regardant les différentes statistiques. Si un économiste ou un expert présente son commentaire sagace, cette déclaration se transformera en une déclaration qui relève de l’économie normative.

L’économie positive et les investisseurs

La plupart des journaux et les autres médias utilisent une combinaison d’énoncés et de théories positives et normatives. Si vous êtes un investisseur, il est essentiel que vous compreniez la différence entre les deux: l’un concerne la réalité, l’autre non.

Imaginez un scénario extrême: vous vivez dans une rue où un ogre monte et descend après le coucher du soleil et frappe quiconque qu’il voit sur la tête avec une baguette géante. Si un journal consacre un article entier à décrire un monde idéal dans lequel personne n’est jamais frappé, alors qu’un autre se concentre uniquement sur le nombre de personnes blessées ou tuées chaque jour par cet ogre, où et à quelle heure, vos chances de rester en sécurité et en vie sont considérablement plus grandes si vous venez de lire le journal qui se concentre sur les faits. Il en va de même si vous envisagez d’investir votre argent, que ce soit sur le marché boursier, à l’étranger, dans l’immobilier, les obligations, l’or ou d’autre chose.

Vous avez besoin de faits concrets, pas de jugements de valeur, vous avez besoin d’une économie positive.  Une théorie économique positive peut décrire ce qui se passe si une mesure donnée est prise, mais ne fournit aucune instruction sur la politique à suivre. Par exemple, une théorie économique positive peut décrire comment l’inflation est influencée par la croissance de la masse monétaire, mais elle ne fournira aucune instruction ni donnée sur la politique à suivre.

Conclusion

Voila un article en ligne sur l’économie positive. Si vous pensez que nous avons manquer quelque chose a propos de ce sujet prière de nous laissez un commentaire ci-dessous. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *