C’est quoi la défaillance du marché?

La défaillance du marché est la situation économique définie par une distribution inefficace de biens et de services sur le marché libre. De plus, les incitations individuelles à un comportement rationnel ne conduisent pas à des résultats rationnels pour le groupe. En d’autres termes, chaque individu prend la bonne décision pour lui-même, mais ces décisions peut être une mauvaise décision pour le groupe. En microéconomie, cela se traduit par un déséquilibre en régime permanent dans lequel la quantité fournie ne correspond pas à la quantité demandée.

Causes de la défaillance du marché:

Il existe plusieurs types de défaillance du marché tels que: les externalités, les biens publics et la propriété commune etc..

Les externalités:

L’externalité est le principal cas de défaillance du marché et l’un des plus directement liés à l’utilisation des ressources environnementales. Les externalités font référence aux effets bénéfiques et néfastes de l’activité économique d’un agent (entreprise, consommateur ou industrie) sur d’autres. Pour être plus précis, lorsqu’un agent économique profite, par le biais de son activité, à des tiers pour lesquels il ne perçoit aucun paiement, il existe des externalités bénéfiques ou positives. d’autre part, il existe ainsi des externalité négatives se produisent lorsque l’activité d’un agent économique nuit à des tiers pour lesquels il n’est pas obligé de payer.

  • Externalités positives: Biens et services qui profitent à un tiers, par exemple moins de congestion due au vélo (savoir plus sur les externalités positive).
  • Externalité négatives: Biens et services qui imposent des coûts à un tiers, par exemple cancer du tabagisme passif.

Biens publics:

La défaillance du marché se produit également dans la fourniture de biens appelés biens publics. Le bien public en est un bien où tout le monde l’en profite même lorsqu’il ne le paie pas. Il y a deux caractéristiques d’un bien public. Premièrement, il n’est pas de la concurrence dans la consommation. Deuxièmement, en cas de bien public, même ceux qui n’en ont pas payé le prix ne peuvent être exclus des bénéfices de sa consommation. plus simplement, le bien public est un bien ni rivaux ni exclus, comme la police et la défense national. Par exemple, la défense nationale est un bien public et est offerte à tous les membres d’une société et ses bénéfices sont accessibles à tous d’une manière égale. (savoir plus sur le bien public).

Ressources de propriétés communes:

Les ressources de propriété commune sont les ressources auxquelles tout le monde ont un librement accès, c’est-à-dire que tout le monde peut utiliser la propriété sans effectuer de paiement. Les parcs, les rivières, les océans, les pêcheries, les routes publiques et les autoroutes sont des exemples de ressources de propriété commune.

À lire aussi  [PDF] Introduction à la macro-économie

Par exemple, n’importe qui peut avoir une entrée gratuite dans les parcs India Gate à Delhi et l’en profiter. Cependant, l’utilisation par chaque personne de la propriété commune réduit sa valeur pour les autres et crée ainsi une externalité négative. Puisque les personnes n’ont pas à payer pour l’utilisation des ressources communes, elles ont tendance à être surexploitées ou surexploitées. Par exemple, les parcs avec entrée gratuite deviennent souvent surpeuplés, ce qui entraîne une diminution de la jouissance des parcs par tout le monde.

Informations parfaites sur le marché:

La défaillance du marché peut également résulter d’un manque d’informations appropriées parmi les acheteurs ou les vendeurs. Cela signifie que le prix de la demande ou de l’offre ne reflète pas tous les avantages ou le coût d’opportunités d’un produit. Le manque d’information de la part de l’acheteur peut signifier que celui-ci peut être disposé a payer un prix supérieurs ou inférieur pour le produit, car il ne connait pas ses avantages réelles.

Solutions pour la défaillance du marché:

En cas de défaillance du marché, le gouvernement réagit généralement à des degrés divers. Les réponses possibles du gouvernement incluent:

La législation:

Les gouvernement peuvent notamment gérer les défaillance du marché en mettant en ouvre une législation qui modifie le comportement. D’un autre terme, c’est un promulgation de lois spécifiques. Par exemple,  interdire de fumer dans les restaurants ou rendre obligatoire la fréquentation des écoles secondaires.

Fiscalité:

imposer des taxes sur certains biens pour décourager l’utilisation et internationaliser les coûts externes. Par exemple, imposer une “taxe de péché” sur les produits du tabac et par la suite, augmenter le coût de la consommation de tabac.

Subvenions:

réduction du prix d’un bien en fonction de l’intérêt public gagné. Par exemple, réduire les frais de scolarité dans les collèges car la société bénéficie de travailleurs plus instruits. Les subventions sont les plus appropriées pour encourager les comportements qui ont des externalités positives.

Conclusion:

Voila un article sur la défaillance du marché. Merci d’avoir consulter notre article.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *