Biens substituables et biens complémentaires

Les substituts sont les produits qui remplissent le même objectif et qui peuvent être utilisés comme remplaçant. Par ailleurs, les biens complémentaires sont deux biens distincts ou plus, dont l’utilisation est associée ou interdépendante. Les biens substituables ont une élasticité croisée positive par rapport aux prix, tandis que les biens complémentaires ont une élasticité croisée négatifs.

Définitions:

Les biens substituables (ou simplement les substituts) sont des produits qui répondent tous à un besoin commun et les biens complémentaires (simplement des compléments) sont des produits qui sont consommés ensemble. La demande pour les produits de remplacement d’un produit augmente et la demande pour ses compléments diminue si le prix du produit augmente. L’un des déterminants de la demande, c’est-à-dire des facteurs susceptibles de modifier la courbe de la demande d’un produit, est le prix des biens connexes. Il existe en général deux types de biens liés: le ou les biens qui peuvent être consommés à la place du produit et le ou les biens qui sont consommés avec le produit. Le premier est appelé un produit de substitution et le deuxième est un produit complémentaire.

Quels sont les biens substituables?

Les biens substituables désignent des produits de substitution à un produit particulier, qui peuvent remplacer le produit d’origine. Cela implique donc que leur élasticité-prix est interdépendante.

Exemple:

Coke et Pepsi, iPhone et Galaxy S, Nike et Adidas sont quelques exemples de produits de substitution. C’est à dire au lieu d’un Coca-Cola, vous pouvez acheter une autre boisson gazeuse telle que Pepsi, donc, ils se substituent l’un à l’autre. Si le prix du Coca-Cola augmente, la demande de Pepsi devrait augmenter car de nombreux consommateurs de Coca-Cola passeront à Pepsi

Élasticité des prix des biens substituables:

L’élasticité des prix mesure le degré de relativité du changement de la demande d’un produit en réponse au changement de prix du produit. L’élasticité-prix d’un produit de substitution est élastique, c’est-à-dire que ses exigences et son prix sont inversement proportionnels. Si un certain produit jouit d’un monopole sur le marché, il est moins susceptible d’avoir des substituts. Ainsi, le degré de substitution peut également différer. Ces produits peuvent en outre être classés en substituts faibles ou en substituts parfaits, c’est-à-dire très similaires les uns aux autres.

Exemple:

Supposons que « A » et « B » soient des produits de substitution l’un pour l’autre. Le prix de ‘A’ augmente, la demande en sera réduite. Toutefois, les consommateurs préféreront acheter le produit «B», de sorte que la demande de «B» augmentera au même niveau de prix. Cela prouve qu’il existe une relation inverse entre la demande de biens de substitution.

Impact des conditions du marché sur les biens substituables:

  • La psychologie des consommateurs continue de changer en fonction des tendances de la mode, de la technologie, du nom de marque, etc. Par exemple, le coton était le tissu dominant. Cependant, avec l’avènement des fibres synthétiques, le coton a pris le second rang. Ces fibres synthétiques sont disponibles à moindre coût. Par conséquent, le marché du coton a été largement absorbé par eux. Cependant, ces substituts ne peuvent fournir le même confort que le coton; par conséquent, beaucoup ne préfèrent pas utiliser de tissus en fibres artificielles.
  • Un autre impact puissant est celui de la mode. De nombreux consommateurs préfèrent acheter les produits recommandés par leurs célébrités préférées. Par conséquent, la demande de substituts est également affectée par d’autres paramètres.
  • Certains consommateurs sont fidèles à leur marque et n’aimeront pas expérimenter d’autres substituts, même si ce substitut est de qualité identique ou supérieure. Encore une fois, le degré d’élasticité est affecté dans ce cas.
À lire aussi  Qu'est ce que intelligence économique ? [PDF]

Quels sont les biens complémentaires?

Un bien complémentaire est un bien dont l’utilisation est liée à l’utilisation d’un bien associé ou jumelé. Deux produits (« A » et « B ») sont complémentaires si vous utilisez plus le produit « A » il est nécessaire d’utiliser le produit « B ». Par exemple, la demande pour un bien (imprimantes) génère la demande pour l’autre bien (cartouches d’encre). Si le prix d’un bien baisse et que les gens en achètent plus, ils achèteront généralement davantage du bien complémentaire, que son prix baisse ou non. De même, si le prix d’un bien augmente et réduit sa demande, il peut également réduire la demande pour le bien couplé ou complémentaire.

Exemple:

Pneus et voitures, consoles de jeux et jeux vidéo, dentifrice et brosse à dents . Étant donné que l’utilisation des deux produits est directement proportionnelle, ils ont une élasticité croisée négative de la demande. Lorsque le prix d’un produit augmente, la demande pour le produit complémentaire diminue.

Biens substituables, complémentaire et élasticité croisé de la demande:

La mesure dans laquelle deux produits sont des substituts ou des compléments peut être mesurée en calculant leur élasticité croisée mutuelle de la demande. L’élasticité croisée de la demande mesure la variation en pourcentage de la quantité demandée du produit qui se produit en réponse à la variation en pourcentage du prix d’un produit de substitution. Si l’élasticité croisée de la demande est positive, les produits sont des produits de substitution. Par contre, si l’élasticité croisée est négative, les produits sont complémentaires.

Conclusion:

Voila un article gratuit sur les biens substituables et complémentaire. Merci d’avoir consulter notre article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *