La structure du marché oligopole

L’analyse de la structure des marchés revêt une grande importance lors de l’étude de la microéconomie. Le comportement du marché, en fonction du nombre d’acheteurs ou de vendeurs, de ses dimensions, de l’existence de barrières à l’entrée et à la sortie, etc., déterminera comment atteindre un équilibre. Bien que les économistes aient analysé minutieusement les structures de marché à partir du début du XXe siècle, on peut en rapporter l’étude à des économistes tels que Adam Smith. Dans une structure de marché oligopole, quelques entreprises interdépendantes dominent le marché. Ils sont susceptibles de modifier leurs prix en fonction de leurs concurrents. Par exemple, si Coca-Cola modifie son prix, il est également probable que Pepsi le fasse.

Qu’est ce que le marché oligopole ?

L’oligopole est une structure de marché composée d’un petit nombre d’entreprises, aucune d’entre elles ne pouvant empêcher les autres d’avoir une influence notable. Le ratio de concentration mesure la part de marché des plus grandes entreprises. Un monopole est une entreprise, le duopole est deux entreprises et l’oligopole est deux entreprises ou plus. Il n’y a pas de limite supérieure précise du nombre d’entreprises dans un oligopole, mais ce nombre doit être suffisamment faible pour que les actions d’une entreprise influencent considérablement les autres.

Trucs a comprendre

  • L’oligopole se produit lorsqu’un petit nombre d’entreprises s’unissent, explicitement ou tacitement, pour limiter la production ou fixer les prix, afin de réaliser des rendements supérieurs à la normale sur le marché.
  • Des facteurs économiques, juridiques et technologiques peuvent contribuer à la formation et au maintien ou à la dissolution d’oligopoles.
  • La difficulté majeure à laquelle font face les oligopoles est le dilemme du prisonnier auquel chaque membre est confronté, ce qui encourage chaque membre à tricher.

Les caractéristiques d’oligopole

Maintenant que la définition d’oligopole est claire, il est temps d’examiner ses caractéristiques :

Peu d’entreprises :

Sur le marché oligopole, il existe quelques grandes entreprises bien que le nombre exact d’entreprises ne soit pas défini. En outre, la concurrence est vive puisque chaque entreprise produit une partie importante de la production totale. D’un autre terme, les vendeurs sont peu nombreux et les clients nombreux. Peu d’entreprises dominant le marché disposent d’un contrôle considérable sur le prix du produit.

Barrière à l’entrée :

Il y a quelques obstacles à l’entrée et à la sortie. Certains de ces marchés nécessitent de grandes économies d’échelles pour que les entreprises soient viables. Ils pourraient également avoir besoin de ressources limitées pour fonctionner comme des créneaux horaires dans un aéroport. Les entreprises essaient souvent de réduire leurs prix autant que possible afin de dissuader les nouveaux venus. Ils font également de la publicité et utilisent souvent des programmes de fidélisation.

Concurrence hors prix :

Les entreprises tentent d’éviter la concurrence hors prix en raison de la crainte de la guerre des prix et dépendent donc de méthodes autres que les prix telles que la publicité, les services après-vente, les garanties, etc. Cela leur permet d’influencer la demande et de renforcer la reconnaissance de la marque.

Interdépendance :

Dans le cadre du marché oligopole, étant donné que quelques entreprises détiennent une part importante de la production totale du secteur, chaque entreprise est affectée par les décisions de prix et de production d’entreprises concurrentes. Par conséquent, il y a beaucoup d’interdépendance entre les entreprises dans un oligopole. Pour conclure, on dit qu’une entreprise prend en compte l’action et la réaction de ses entreprises concurrentes pour déterminer ses prix et ses niveaux de production.

Concurrence :

Il est évident qu’avec quelques acteurs sur le marché, il y aura une concurrence intense entre les vendeurs. Toute décision prise par l’entreprise aura un impact considérable sur ses rivaux. Ainsi, chaque vendeur garde un œil sur son rival et se prépare à la contre-attaque.

Frais de vente :

Étant donné que les entreprises tentent d’éviter la concurrence par les prix et qu’il existe une très grande interdépendance entre elles, les coûts de vente sont extrêmement importants pour concurrencer les entreprises concurrentes et obtenir une plus grande part de marché.

À lire aussi  Comment augmenter vos part de marché? 5 façons efficace

Comportements des entreprises sur le marché oligopole

Sur la base des objectifs des entreprises, de l’ampleur des barrières à l’entrée et de la nature de la réglementation gouvernementale, le comportement d’une entreprise dans le cadre de l’oligopole présente différents résultats possibles. Ceux-ci sont:

  • Prix ​​stables
  • Guerres des prix
  • Collusion pour des prix plus élevés

De plus, l’oligopole peut être collusif ou non collusif. L’oligopole collusif est une situation de marché dans laquelle les entreprises coopèrent pour déterminer le prix ou la production, ou les deux. Un oligopole non collusoire fait référence à une situation de marché dans laquelle les entreprises se font concurrence plutôt que de coopérer.

L’entrée dans le marché oligopole

En raison de la structure des marchés oligopoles, les nouvelles entreprises ont généralement du mal, voire l’impossibilité, à se frayer un chemin vers les marchés oligopolistiques existants. Cela est principalement dû à deux facteurs importants: plusieurs grandes entreprises bien établies et prospères dominent déjà l’espace, et les entreprises offrent généralement les biens et services les plus premium et les mieux connus. Pour les nouvelles entreprises proposant des offres similaires, il est difficile de s’engager dans un oligopole. Les seules entreprises qui réussissent généralement à le faire sont celles qui disposent d’un financement important.

Les oligopoles doivent-ils être compétitive ou collaborer ?

Comme les entreprises sont interdépendantes, elles ont le choix de concurrencer d’autres entreprises ou de collaborer avec elles. En se faisant concurrence, ils peuvent augmenter leur propre part de marché au détriment de leurs concurrents, mais en collaborant, ils diminuent les incertitudes et les entreprises peuvent agir ensemble comme un monopole.

Exemple 1 : oligopoles collaborateurs

  • Lorsque deux ou plusieurs oligopoles conviennent de fixer des prix ou de prendre part à un comportement anticoncurrentiel, ils forment un oligopole collusoire. Cet accord peut être formel ou informel.
  • Dans un accord informel, les entreprises se comportent comme un monopole et choisissent le prix qui maximise la production. Le diagramme serait comme l’optimiseur de profit monopoliste.
  • Les collaborations ont peu de chance de durer car les entreprises sont incitées à tricher. Ils voudraient tous que les autres membres limitent leur production à ce que tout le monde était d’accord, mais voudraient augmenter leur production.

Exemple 2 : oligopoles concurrents

  • L’hypothèse est que, lorsqu’une entreprise concurrente augmente son prix, les autres entreprises ne suivront pas, mais si une entreprise concurrente diminue son prix, d’autres suivront.
  • La partie supérieure de la courbe D = revenu moyen (RM) est plus élastique au prix (sensible aux variations de prix) que la partie inférieure. Il est plus élastique par rapport au prix car on suppose qu’à prix plus élevé, les entreprises ne suivront pas mais qu’à prix plus bas, d’autres entreprises vont aussi baisser leurs prix.

 

En utilisant la règle de maximisation des bénéfices, Coût marginal = Revenu marginal, n’importe où sur la courbe verticale CM fonctionne. Le prix et la quantité ne changent pas indépendamment du coût. Le prix reste à P* et à la sortie Q*, même à CM maximum ou CM minimum.

Conclusion

Voila un article en ligne sur la structure du marché oligopole. Merci d’avoir consulter notre article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *